Porter la parole des animaux

"L'intelligence animale n'est une intelligence humaine, moins évoluée que celle de l'homme, mais tout simplement une intelligence différence"  Dominique LESTEL


Il m'arrive, comme à chacun, d'avoir parfois des moments de découragement, des moments où on se demande si notre métier a réellement une utilité, ou bien encore de se demander si réellement, nous sommes doués dans ce que nous faisons. Il m'arrive d'avoir besoin de moments de pause, de moments où je dois me retrouver, pour remettre en question mon activité et lui redonner du sens. Me redonner du sens...  Les récents changements énergétiques sont très puissants et nous demandent de rester centrés et ancrés pour ne pas être trop secoué. Ils demandent aussi souplesse et adaptation. Je sentais venir ces derniers temps un grand changement dans ma vie, un tournant, une promesse d'avenir. Et dès que je tentais de saisir cet aperçu, il s'envolait!  J'ai tiré une carte du jeu "La Voie du Cheval", de Linda Kohanov, pour m'aider. J'ai été bouleversée par ce que j'y ai lu, et j'y ai trouvé la réponse. MA réponse.

"ÉCLAIRS DE CLARTÉ"

La carte parlait des "éclairs de clarté", que l'on vit par moments comme de brefs aperçus des potentiels à venir et comme des "vagues d'exaltation qui coulent comme un flot de réponses viscérales".  Ce sont des visions à capturer. C'est exactement ce que je vivais ces derniers temps, en plein dans ces moments où mon activité professionnelle prend de plus en plus d'ampleur pour moi, et se dessine de façon de plus en plus adaptée à moi. Linda y explique que notre corps ne cesse de ressentir des sensations et des émotions. Ces ressentis forment des "petites bulles" à la surface de notre esprit, mais peu de nuances arrivent à atteindre le cortex frontal du cerveau humain pour y être lues. Nous captons en fait un milliard d'informations à la seconde mais ne sommes capables de n'en percevoir qu'une petite partie!  Comme le dit Linda, "quand nous formons une nouvelle pensée et resserrons suffisamment les contours pour l'adapter au langage parlé ou écrit [notre mode de communication principal], nous faisons abstraction d'un champ beaucoup plus riche d'informations". Elle parle aussi du fait que certaines personnes (les artistes, les sensibles par exemple) ont un cerveau qui est capable (naturellement pour certains, et à force d'entraînement pour d'autres) de laisser passer davantage d'informations, et donc d'avoir des perceptions plus riches. Cela corrobore avec la discussion que j'ai eu avec une amie, qui m'a expliqué le principe de la "pensée en arborescence". La pensée en arborescence permet de capter tout un tas d'informations, et de les traiter en même temps, et non de façon linéaire, ce qui crée énormément de liens entre les informations et en fait un ensemble à percevoir, et non plus des informations isolées. Le champ d'information est alors immensément plus riche.  C'est exactement les mécanismes qui se jouent lorsque je fais de la communication animale! 


PORTER LA PAROLE DES ANIMAUX

Les animaux ont des pensées, des mémoires, des émotions, des perceptions et sensations toujours connectées dans l'instant présent. Ils les diffusent en permanence tout autour d'eux, à l'image d'une station radio qui émet des ondes en permanence. Tout ceci forme une mer de nuances, toutes particulières aux situations et aux individus.  Il nous est donc possible grâce à notre cerveau de capter ces informations. Toutefois, les animaux n'ont pas les barrières sociales, culturelles et éducatives que nous avons. Ces barrières "rationnelles" ont fait que nous ne percevons qu'une seule partie des informations captées.  De ce fait, nous perdons énormément de nuances, car seulement une petite quantité des données perçues est consciente. Il est possible de déconstruire cela, petit à petit, et de laisser notre esprit s'ouvrir à tout l'éventail d'informations à notre disposition en permanence. Le monde animal est extrêmement riche, et nous avons encore beaucoup d'entraînement à faire avant de pouvoir en percevoir toute la palette de nuances. La communication animale m'a permis d'accéder à tout cela. Grâce aux animaux, ma perception du monde change. Je suis plus intuitive et plus précise dans mes perceptions. C'est comme si j'ouvrais au fur et à mesure des pans de mon cerveau avec des capacités encore inexplorées. Comme si j'éclairais, bougie après bougie, un chemin vers une plus grande conscience, qui s'ouvre à chaque fois davantage. Souvent, les subtilités sont si fines que j'ai du mal à trouver les mots qui correspondent exactement à ce que les animaux me font passer.  Mon sens de la nuance s'affine et je perçois davantage de choses de jour en jour... Les animaux sont de si bons guides et professeurs dans cette école qu'est la vie!


En mettant toutes ces "révélations" en lien (ouvrir le champ de conscience, nombreuses nuances perçues en communication, pensées et perceptions en arborescence) , j'ai lu la dernière partie de la carte de Linda : Le véritable pouvoir de ces "éclairs de clarté", c'est lorsque nous réussissons à percevoir davantage d'informations ET à les transformer en mots, afin de pouvoir les transmettre aux autres personnes en les                                                                                                               rendant compréhensibles, et ouvrir le champ de                                                                 connaissances des autres, leur permettre de découvrir                                                         plus que ce qu'ils ne perçoivent simplement.



C'est là que m'est revenu en tête le magnifique article de Sarah Roubato, "Lettre à un ado : Trouve le verbe de ta vie".   Extrait : "Quel est le verbe de ta vie ? Pas le métier, non, le verbe. C’est lui qui va tracer les chemins de ta vie. Oui je dis bien les chemins, car dans le monde de demain, avoir plusieurs chemins de vie, de carrière, de métier, ne sera pas réservé aux atypiques. J’en rencontre tous les jours : des ingénieurs qui deviennent boulanger, des comédiens qui deviennent pilote, des avocats qui deviennent activistes dans une association. À toi qui changes d’avis, qui n’es pas sûr d’être un littéraire ou un scientifique – comme si les deux étaient incompatibles ! – on te dira que tu devrais te décider. Et si on regardait ça autrement, en se disant que ceux qui s’intéressent à des domaines différentes, qui sont capables d’aller de l’un à l’autre, qui savent s’adapter à de nouveaux contextes, à d’autres manières de faire, sont des multi-potentialistes. Des gens qui amèneront le savoir qu’ils ont acquis dans un domaine dans un autre. Des gens qui ouvrent les horizons, qui fabriquent de nouveaux potentiels. Mais il y a quelque chose qui rend logique leurs bifurcations : leur verbe." Il est là mon verbe à moi... COMMUNIQUER. C'est dans ce verbe que ce résume toute l'essence de mon métier, et de mon être. C'est là que je peux apporter ma contribution aux autres. Je suis capable de percevoir ce que les animaux ont comme informations à nous donner. J'ai des capacités, et je les ai développées au fur et à mesure de mes expériences. J'ai cette possibilité, et surtout l'envie de le faire. J'ai cette possibilité de traduire les subtilités animales pour en faire quelque chose de compréhensible par les humains. Je ne suis pas la seule à pouvoir le faire, mais j'écris cet article peut être par besoin de le verbaliser, pour le dire avec mon cœur car cette prise de conscience est allée se planter là, comme une révélation poignante. Mon verbe à moi, c'est communiquer. Mon verbe à moi, c'est de pouvoir vous apporter les réponses que vous n'êtes peut être pas encore en mesure de percevoir aujourd'hui, et de vous ouvrir les portes vers une nouvelle compréhension de vos animaux, par quelque moyen que ce soit.  Ce qui me fait vibrer, c'est de communiquer les révélations des animaux au travers du mode d'expression le plus accessible possible. C'est de pouvoir "traduire" les perceptions animales en langage humain. C'est de pouvoir rendre possible l'élargissement votre champ des perceptions afin de pouvoir un jour vous aussi communiquer avec vos animaux. C'est de pouvoir mettre en mots et en forme ce que je ressens sous mes doigts, sous forme d'énergie, durant les soins. C'est de pouvoir rétablir les liens entre vous et votre animal. C'est de devenir une PASSERELLE VERS LE MONDE ANIMAL. 

 

©2019 by Les Bienveilleuses. Proudly created with Wix.com